Crèche… cadeaux… religion…

20150105_160514

Roses de Noël dans un coin à l’ombre du jardin des Maîtres de RouXy

Et oui ! Chaque année mes Maîtres la revoient cette balle crèche, sous une croix, au bord de la route. Ils ont toujours peur que des vandales la saccagent ou la volent. Ils ne connaissent pas l’inconnu(e) qui l’installe quelques jours avant Noël et l’emporte au lendemain des Rois.

Mes Maîtres sont très contrariés qu’une petite fille de la famille de ma Maîtresse, petite fille dont la maman est musulmane, se voit interdire par les frères de sa maman de recevoir des cadeaux pour Noël.

Et pourtant, il y 3 jours mon Maître a reçu un appel téléphonique d’un ami à lui depuis une trentaine d’années pour lui souhaiter, ainsi qu’à ma Maîtresse, la bonne année. Cet ami est musulman. Et un vrai musulman, un « bon » musulman – pas de porc, ramadan, etc. Cet ami a dit à mon Maître que… le Père Noël avait apporté à lui et à son fils une paire de rollers chacun. « Le Père Noël, » a relevé mon Maître ? Et il lui a parlé de la petite fille qui n’a pas droit aux cadeaux. « Chez nous, on a toujours fêté Noël, » a répondu l’ami de mon Maître. Et il a ajouté : « Ma Maman qui était une vraie et bonne musulmane, qui nous a élevés dans la religion, ma Maman a toujours fêté la naissance du prophète… Jésus. »

Mon Maître aimerait que disiez cela à ceux qui, après ce qui s’est passé hier 7 janvier, auraient tendance à mettre tout le monde dans le même sac.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, et marquée avec , , , le par .

À propos Frimousse

Moi, Frimousse, je cherchais une maison. J'avais essayé, sans succès, chez les voisins, alors je suis entré chez mes Maîtres et depuis je partage leur vie. Toujours en grande forme, dans le froid de l'hiver ou près du feu, à l'ombre des framboisiers en été… Mon comportement étrange, ma santé, leur a fait souci. Ils ont eu peur que ce soit grave. Ils espèrent que je partagerai encore de nombreuses années avec eux.

14 réflexions au sujet de « Crèche… cadeaux… religion… »

  1. doly21

    j’ai connu à Metz une famille de musulmans pratiquants qui faisait le Ramadan fêtait Noël c’était des gens d’une gentillesse extrême leur enfants étaient inscrits dans une école privée catholique

    il ne faut surtout pas faire un amalgame il y a les terroristes qui agissent au nom d’une idéologie et il y a les autres qui vivent normalement leur religion comme nous qui sommes catholiques

    mais ou va le monde se demande ma maîtresse…….

    Répondre
    1. Le Maître de Frimousse

      Des coups de feu sur des mosquées ce matin.
      Certains imbéciles font exactement ce que veulent les terroristes. …

      Répondre
  2. Le Maître de Frimousse

    Pour être ‘con’, point n’est besoin d’être juif, musulman, chrétien ou je nesais quoi.
    Il suffit d’être… con.

    Répondre
  3. Danielle et =^.^=

    Hier la petite crèche aura été remballée dans l’anonymat mais je suis sûre qu’elle a beaucoup de sens pour la personne qui la pose là chaque année … et pour beaucoup de personnes qui la regardent tous les ans …
    Et il est certainement possible de déposer dans la paille un petit message qui sera lu le 7 au soir 😉

    Est-ce que l’on peut interdire à un enfant de recevoir un cadeau dans la mesure où ce cadeau n’a pas une connotation religieuse marquée ?

    Le partage n’a pas de religion officielle mais il est fait référence au partage dans de nombreuses religions.

    Il doit y avoir plusieurs manières d’être mumulsan, comme il y a plusieurs manières d’être protestant ou catholique.

    Peut-être faudrait-il d’abord être un « Homme « ? ( j’entends Homme non dans le contraire de femme mais dans le sens  » humain  » )

    Répondre
    1. Le Maître de Frimousse

      Pour marquer la fin du Ramadan, les musulmans ont coutume d’apporter à leurs voisins, leurs collègues de travail, leurs camarades de classe, etc de délicieux petits gâteaux. Doit on les refuser parce qu’ils ont une connotation religieuse ?
      Certainement pas !

      Répondre
      1. Danielle et =^.^=

        Bien sûr que non.
        Je parlais d’objet « religieux » genre une statue ou un bijou symbole d’une autre religion que celle de l’enfant.
        Partager les gâteaux ce sera partager la joie de l’autre, pas partager sa religion, ce sera accepter qu’il pense autrement et qu’il en a le droit 😉

        Et dans le même genre mais sans le côté religieux, je comprends les parents qui refusent que leur enfant joue avec certaines armes-jouets…

        Répondre
  4. Sylvie Myka

    Tu as raison, Frimousse, des cons, y’en a partout, tout comme des gens biens. Il ne faut pas généraliser.
    Hummmm, les tits gâteaux de fin de Ramadan. Connotation religieuse ou pas, il faut partager les moments plaisants.
    C’est comme pour noël, je l’ai fêté jusqu’à ce que mes enfants soient adultes. Je n’ai pas de religion mais j’aimais cette magie de noël avec toutes les jolies décorations. Enfin, je ne sais pas si c’est encore religieux. Maintenant, c’est plutôt une fête commerciale !
    Pas d’amalgame avec les terroristes : nous sommes tous des Ahmed.

    Répondre
  5. Le Maître de Frimousse

    Religieux, commercial, qu’importe si les enfants sont heureux de trouver des cadeaux sous le sapin, n’Est-ce pas ?
    Et même sans enfants, tu as raison, quand les jours sont courts et les nuits sont longues, des guirlandes lumineuses apportent de la joie.
    Dany Cohn-Bendit disait : « Nous sommes tous des juifs allemands. » Je dis : « Nous sommes tous des musulmans. Mais pas des terroristes. »

    Répondre
    1. Danielle et =^.^=

      Ou alors  » Nous sommes tous des Hommes et avons le droit de choisir ce que nous voulons croire et le devoir de laisser les autres faire de même  » ?
      Qu’importe d’être musulman, croyant en un dieu ou en un autre ou croyant qu’il n’y a pas de dieu, ou doutant de tout, ou autre s’il y a … mais ne pas penser avoir raison, ne pas penser avoir le droit d’imposer sa vision à l’autre … et ne pas faire le mal au nom d’un dieu quel qu’il soit.
      Mais ça c’est ce que je pense moi et ça vaut … pour moi 😉

      Répondre
  6. Le Maître de Frimousse

    Certains sont certains de connaître la vérité. C’est ce qu’on leur a dit. Voilà le problème.
    « Crois ou meurs. »

    Répondre

Laisser un commentaire