Jardin

Il a beaucoup changé, le jardin, depuis 15 ans. Le tilleul de Frimousse a beaucoup grandi. Et le petit sapin, sur le bord du chemin !

Mais la vraie différence est invisible sur les photos. En décembre 2002 il y avait trois chats : Frimousse, RouXy et Tigri.

Plus de chats aujourd’hui. Enfin… pas tout à fait. Mimi, la minette de nos voisins de l’autre côté de la route, a repéré qu’il n’y avait plus ni Plume, ni Frimousse. Alors, la voie est libre. Elle vient tous les matins de bonne heure. Elle a attrapé une souris dans notre jardin hier.

 

 

 

 

2008…

Le 27 avril 2008, sur le cerf fabriqué par le Maître de RouXy, pas Frimousse !

Frimousse a écrit :

Le soir du vendredi 6 juin 2008 (j’avais 8 ans), tout à coup, je me suis mis à grogner très fort en mordant ma queue, en m’abritant sur une table ou sous une chaise.

Mes Maîtres ne savaient pas quoi faire. Ils avaient même peur que je les attaque.

Après deux heures de crise, vers onze heures du soir, ils ont décidé d’appeler le vétérinaire de garde.

Coup de chance, c’était ma docteure. Elle leur a dit d’essayer de me faire prendre du Crisax (le gardenal des humains) puisqu’il en restait dans le placard – Jump, le colley était épileptique – et de m’amener le lendemain matin à son cabinet.

Elle m’a examiné.

Mes Maîtres lui ont dit que depuis un certain temps j’avais des quintes de toux. Mais elle n’a rien trouvé aux poumons.

Elle a dit de continuer le Crisax et a prescrit de la cortisone pour la toux.

Pour ma docteure c’était des crises épileptiformes dont elle ne comprenait pas l’origine.

Il me l’a pas dit, mais mon Maître a cherché ce qu’étaient des crises épileptiformes et il a trouvé que chez le chat… « le pronostic est sombre ».

Mes Maîtres ont vraiment cru que notre vie commune allait s’arrêter.

Comme je secouais la tête et bougeait les oreilles ils ont craint quelque chose de grave au cerveau.

Le 7 juillet 2008, mon Maître décidait de m’aider à écrire mes… mémoires : le Blog de Frimousse.

Le 16 juillet, ils m’ont ramené chez ma docteure.

Pour ma toux, pour elle c’était une trachéite, je ne risquais donc pas d’étouffer. Elle a donné des médicaments à prendre le matin et le soir.
Pour mes crises, elle a dit qu’il y avait « peu de chance que ce soit une tumeur au cerveau » car ça se serait aggravé depuis un mois alors que c’était plutôt le contraire – et que je souffrirais de plus en plus alors que je ne souffrais pas et que les crises se soignaient assez bien par des… caresses.

Mes Maîtres m’ont emmené voir ma docteure je ne sais plus combien de fois. Elle a conclu que c’était « comportemental ».

Rose, des Chats du Maquis, s’est fait du souci pour moi. Elle a dit à mes Maîtres d’essayer de me donner du Rescue. J’en prends de temps en temps mais… je repère vite sa présence dans ma nourriture et je… laisse à Tigri et RouXy le soin de finir mon plat.

« Les crises sont de fréquence et d’intensité tout à fait irrégulières, » qu’il dit mon Maître.

Alors ?

Moi, Frimousse, je dois vivre avec mes crises.

Et mes Maîtres doivent vivre avec Frimousse qui a des crises.

C’est tout.

Une chose d’importance : contrairement à ce que mes Maîtres craignaient, quand je fais une crise, je n’attaque ni mes Maîtres, ni Tigri, ni RouXy !

Le 3 juin 2008