Jump

Ils m’ont vu. J’ai tout de suite voulu partir avec eux. Je sautais beaucoup : ils m’ont appelé Jump.

Tout petit on m’a emmené courir dans une forêt – pour que je ne fasse plus pipi dans l’appartement, paraît-il. Courir, c’est marrant. Mais faut faire attention. Il y a des dangers. Tenez, ils appellent ça des « souches d’arbre ». Pour moi c’était des monstres inquiétants.

Ils faisaient des « courses » aussi. La première fois, ils ont tous couru et moi je les ai attendus dans la voiture toute la journée. La fois suivante, j’ai fait la course aussi : la Montée du Semnoz. Y’avait de temps en temps à manger et à boire. Même pour moi. Puis tout l’été on a couru en forêt et en montagne. Presque tous les jours. J’ai même couru pendant deux jours pour faire le tour du Lac.

A l’automne, pour la première fois, j’ai dû rester seul de longues heures dans l’appartement, plusieurs jours par semaine, sans courir. Alors j’attendais les « vacances », j’attendais qu’on me dise : «Jump… On va s’promener dans la forêt ? » Alors, je me dressais, les oreilles toutes droites, et j’aboyais pour qu’on se dépêche.

En forêt malheureusement, y’a des tiques. Plusieurs dizaines de ces sales bêtes me suçaient le sang ! Par deux fois elles m’ont rendu très très malade.

J’avais plusieurs maîtres. Pendant les vacances les uns ou les autres m’emmenaient à la campagne, à la mer, à la montagne. J’adorais aller dans l’eau avec plein de gros glaçons autour de ma tête.

Une année, j’ai trouvé un copain. Minou, il s’appelait. Un chat aux yeux tout bleus. Qu’est-ce qu’on a pu s’amuser ! Puis je ne l’ai plus vu. Puis j’ai trouvé un chat gris : Frimousse. Je l’aime bien Frimousse, mais il joue pas comme Minou.

On habitait dans un autre appartement.

Frimousse vivait maintenant dans une maison avec un jardin. Et là j’ai trouvé deux autres copains : Sam, un gros chien noir qui lui aussi adore courir, et Rouxy, un petit chat roux.

Et mon petit maître est arrivé. Pour lui je suis petit à petit devenu « Houf-houf » parce que j’aboyais beaucoup. La même année, Rouxy a perdu une patte. Pauvre Rouxy ! Je suis si heureux quand il se frotte contre moi le matin en arrivant !

L’année suivante, j’ai trouvé un autre copain : Tigri. C’est fou ce qu’il a peur des enfants. On a sûrement été très méchant avec lui quand il était bébé. Ils ont fini par le jeter d’une voiture. Mais maintenant il est heureux. Et j’aime bien Tigri.

J’ai un second petit maître. Il m’aime bien aussi. Dommage, qu’ils ne soient pas tous avec moi tout le temps.

Cette année, Sam ne peut plus courir, il marche difficilement. J’aime toujours autant me promener dans la montagne et dans la forêt. Bien sûr, je cours un peu moins vite qu’avant… Bientôt 12 ans !

Maintenant on habite une maison avec un grand jardin. Ça sera super pendant les vacances !

Il a neigé. Enfin la neige ! J’ai fait de la luge avec mes petits maîtres…

Jump, décembre 2006

Jump est mort le 2 février 2007

18 réflexions au sujet de « Jump »

  1. Phiphi

    Nous connaissions Jump , Nous ne connaissions pas son histoire .
    Nous ne savions pas que Minou avait été son très grand ami joueur .
    deux beaux copains roux ….
    Merci de nous avoir parlé de Jump

    Répondre
    1. Le Maitre de Frimousse Auteur de l’article

      Minou, notre beau et très gentil siamois, est mort écrasé par une auto.
      D’où les système PetSafe, Loc8tor pour Frimousse, Tigri et RouXy;
      Jump était épileptique. Il est mort à côté de sa Maîtresse et de ses petits-Maîtres, pendant qu’ils faisaient la sieste. Ils n’ont rien entendu donc il n’a pas dû souffrir.
      Il est enterré dans notre jardin, dans le jardin de Frimousse.

      Répondre
  2. Zoé

    Je ne connaissais pas Jump, merci d’avoir rappelé son histoire . il était beau et gentil et il a eu une belle vie grâce à l’amour de ses humains . Maintenant Il habite dans votre cœur pour toujours . On ne les oublie jamais .

    Répondre
  3. lemenuisiart

    Que c’est bien raconté, Chachou ne dira comme peut on être bien avec un chien ? Le petit en n’aime aucun.
    Et pour revenir à toi, en parler c’est faire revivre encore et toujours car l’oubli est la fin ultime.

    Répondre
    1. Le Maitre de Frimousse Auteur de l’article

      Je suis absolument certain que le petit , comme tu dis, aurait été copain avec Jump. Jump savait faire avec les chats : aucune – absolument aucune – agressivité même quand le chat était en colère, comme une chatte avec ses petits. Il n’avait pas peur des chats non plus car il savait ne rien risquer grâce à son épaisse fourrure. Il lui suffisait de prendre garde à son museau, dont la longueur protégeait ses yeux. Penser à Jump c’est aussi penser à ses copains.

      J’oubliais : Jump était un grand tueur de guêpes ! il ne semblait pas craindre les piqûres.

      Répondre
  4. rolande loisele

    Belle vie pour ce brave Jump et en plus il aimait les chats !!!! que de beaux souvenirs vous nous faites partager, merci à vous

    Répondre
  5. chadappart

    C’est intéressant de rappeler l’histoire de Jump, et surtout, il était copain avec les chats et les autres chiens. Je lis aussi qu’il appréciait les enfants.
    C’est pas évident un toutou qui aime les chats, de tous les chiens que j’ai pu rencontrer, deux, étaient copains avec les chats.
    Toutes mes ch’ amitiés.

    Répondre
    1. Le Maitre de Frimousse Auteur de l’article

      Les colleys sont généralement gentils. Mais surtout intelligents. Ils comprennent assez bien les humains et les chats. Pourquoi ne pas aimer Minou, Frimousse, RouXy, Tigri ? Et Thabor, Sam et Bory ?

      Répondre

Laisser un commentaire