Calme journée…

021516_frimousse (2)

Ciel gris, pas de neige, bof !

J’ai dormi sur le lit de mes Maîtres, RouXy, lui à l’étage. Mais on s’est retrouvés pour manger vers 5 heures, quand mon Maître a définitivement fermé la chatière.

Au fait, Arsouille a un blog. C’est là http://arsouillezaza.canalblog.com/

021516_frimousse (1)

 

021516_miam

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé, et marquée avec , , , , le par .

À propos Frimousse

Moi, Frimousse, je cherchais une maison. J'avais essayé, sans succès, chez les voisins, alors je suis entré chez mes Maîtres et depuis je partage leur vie. Toujours en grande forme, dans le froid de l'hiver ou près du feu, à l'ombre des framboisiers en été… Mon comportement étrange, ma santé, leur a fait souci. Ils ont eu peur que ce soit grave. Ils espèrent que je partagerai encore de nombreuses années avec eux.

13 réflexions au sujet de « Calme journée… »

    1. Frimousse Auteur de l’article

      Faut pas se plaindre. Sauf quand ils nous enferment !
      C’est quoi l’adresse de ton blog ? Le lien sur ton nom c’est le ‘gravatar’….

      Répondre
      1. lemenuisiart

        Ichat a découvert le lit avec ma grippe (voir mon dernier article), Chachou aime mon coin de repos et la rouquine aime surtout dans la journée la voisine qui donne la gamelle de midi

        Répondre
        1. Frimousse Auteur de l’article

          Chacun ses habitudes, hein ?
          Un lit, c’est quand même pas mal !
          Ma Maîtresse, quand je suis couché à sa place, sur le lit, m’appelle sa « bouillotte grise ».

          Répondre
    1. Frimousse Auteur de l’article

      Normalement on rentre quand le soleil descend derrière la montagne. Mais quand y’a pas de soleil ça peut être plus tôt.
      quand la chatière est fermée, mes Maîtres nous donnent à manger. On m’enlève mon collier et on va dormir ensemble ou chacun de notre côté quelque part dans la maison. Les coins ne manquent pas et on aime varier. Un peu après sept heures mon Maître ramène RouXy chez lui. Après le souper, mes Maîtres montent à l’étage et moi aussi. quand ma Maîtresse s’allonge sur le canapé, moi, Frimousse, je m’allonge contre elle pour ronronner.

      Répondre

Laisser un commentaire