Des choses et d’autres…

011216_matin (1)

Ce matin la neige n’est plus très loin. Chez nous il tombe un mélange de grosses gouttes de pluie et de neige très mouillée. Comme hier après-midi je suis pratiquement pas sorti – mon Maître nous avait enfermés dans la maison pour aller je sais pas quoi faire – j’ai fait, ce matin, une visite exhaustive de mon jardin, avant de m’installer dans mon fauteuil. Beaucoup d’oiseaux et, choses qui étonnent mes Maîtres, ils semblent ne plus avoir peur de moi et moi, Frimousse, je n’essaye pas de les attraper. « Bizarre, » se disent mes Maîtres…

Ma Maîtresse a enfin recommencé à courir. Sa docteure lui a dit : « Si j’étais vous, je crois que j’irais au bluff. Allez-y progressivement et on verra. » Apparemment ça a l’air d’aller, sauf une certaine douleur au genou gauche… Mon Maître lui a conseillé (fermement) de ne pas augmenter la vitesse et de ne pas augmenter en même temps la distance et la fréquence des sorties. Moi, Frimousse, j’espère qu’elle l’écoutera ! Elle est allée courir sous la pluie samedi matin et dimanche matin sur le bord du Lac – la montagne, il faudra attendre – elle est, bien sûr, rentrée trempée mais contente. Elle y retourne en fin d’après-midi avec ses deux copines même s’il pleut ou neige. Promis juré ! C’est pas mon Maître qui va l’en dissuader !

Le sapin commence à perdre ses aiguilles depuis dimanche. Ma Maîtresse, avec une grande tristesse, l’enlèvera probablement samedi ou dimanche prochain.

Hier RouXy a bien mangé et pas vomi. Pourvu que ce soit pareil aujourd’hui. Croisons les pattounes !

011216_matin (3)

011216_matin (2)

 

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé, et marquée avec , , , , , , le par .

À propos Frimousse

Moi, Frimousse, je cherchais une maison. J'avais essayé, sans succès, chez les voisins, alors je suis entré chez mes Maîtres et depuis je partage leur vie. Toujours en grande forme, dans le froid de l'hiver ou près du feu, à l'ombre des framboisiers en été… Mon comportement étrange, ma santé, leur a fait souci. Ils ont eu peur que ce soit grave. Ils espèrent que je partagerai encore de nombreuses années avec eux.

22 réflexions au sujet de « Des choses et d’autres… »

  1. L'Arsouille

    Enfin des bonnes nouvelles, et la neige en plus!
    Chez moi, grand soleil, pas un nuage, je pars en vadrouille.
    Câlinous

    Répondre
    1. Frimousse Auteur de l’article

      Moi, Frimousse, et mon copain RouXy on est rentrés. Mon Maître a fermé la chatière en attendant le facteur. Après, ça sera ouvert. Il l’a promis.
      Bonne journée !

      Répondre
  2. Nicole

    Plutôt positives les nouvelles !
    Ici pluie et grisaille ,pas de neige et c’est tant mieux ,parce que très glissant et pas envie de me retrouver par terre !
    Bonne journée
    Nicole

    Répondre
    1. Frimousse Auteur de l’article

      Mon Maître il préfèrerait la neige car RouXy est moins tenté de faire le tour du village….
      Et ça mouille moins les pieds – quoique la gadoue….
      Bonne journée à vous trois.

      Répondre
  3. leschatsdumaquis

    La météo ne nous fait pas de cadeaux en ce moment ; c’est démoralisant
    J’envoie plein d’ondes positives à ta maîtresse mon bon Frimousse
    J’ai lu il y a peu de temps que lorsque l’on courait notre poids était multiplié par 7 ; les articulations, le rachis & cie sont soumis à dure épreuve mais je suppose que ta maîtresse sait courir convenablement avec l’expérience qu’elle a
    Douceurs les petits félins du hameau juste au d’ssus
    Rose

    Répondre
    1. Le Maitre de Frimousse

      Bonjour,

      La course à pied… vaste sujet et grandes controverses !
      J’ai moi-même couru pendant environ vingt ans. J’ai dû arrêter après une opération du genou avec pose d’une demi-prothèse (PUC) pour remédier à une nécrose du plateau tibial. Le chirurgien est formel : la course n’est la cause de cette nécrose, qui peut survenir chez n’importe qui n’importe quand, par mauvaise irrigation momentanée de l’os. Pourquoi au genou ? « On l’ignore, » m’a-t-il dit. Mais elle peut être la conséquence d’un choc très violent (accident automobile, chute de grande hauteur, par exemple). Ceux qui pratiquent la plongée sont également beaucoup plus fréquemment atteints que la moyenne à cause de gaz dans le sang.
      Il est des activités humaines beaucoup plus traumatisantes que la course à pied. D’abord, une évidence. Les êtres humains ont toujours couru; Pour échapper aux animaux ou pour les attraper. Au Moyen-Âge, les messagers couraient, généralement la nuit, pour que leurs messages aient moins de risques d’être interceptés que s’ils voyageaient de jour à cheval. Par contre les humains ne font du ski de piste, de la montagne avec des chaussures lourdes, du moto-cross, du rugby, du football que depuis très peu de temps à l’échelle humaine.
      Pour le dos, il est maintenant reconnu par de plus en plus de médecins que la pratique de la course à pied, à condition d’utiliser les genoux comme amortisseurs, muscle le dos et est donc positive pour le dos. Même si beaucoup de médecins poussent des cris d’orfraie quand on dit cela.
      Bien sûr il faut courir avec des chaussures adaptées à sa morphologie et au terrain où l’on court. Le mieux c’est de courir sur sentier car la position varie constamment et de façon naturelle. Je ne vois pas de différence entre la marche et la course en montée. En descente c’est beaucoup moins traumatisant de courir que de descendre avec des grosses chaussures de marche. Ou alors marcher avec des chaussures de course à pied ! Sur bitume, je ne sais pas si tu as remarqué que beaucoup de coureurs ont une foulée rasante ce qui supprime en grande partie les impacts.
      À propos de « spécialistes », j’ai une fois consulté un médecin spécialiste du sport qui m’a reçu… clope au bec.
      Bonne journée !
      (Pardon d’avoir été long, mais ce sujet…)

      Répondre
      1. leschatsdumaquis

        C’est en effet encore un grand débat où nous entendons tout et son contraire
        Il semblerait que la meilleure « chaussure » qui soit pour notre corps soit… nos pieds ; de plus en plus d’associations et de clubs préconisent la marche et le running nus pieds car cela permettrait à ces derniers d’avoir la position la plus naturelle possible et notamment sur le plante des pieds qui est un meilleur amortisseur que le talon !
        Ceci dit je te rejoins dans ton avis, il faut absolument avoir des chaussures adaptées, apprendre à courir et même à marcher (je parle de marche rando) sinon c’est la mort du p’tit cheval
        Je n’a pas remarqué la course rasante sur le bitume, je vais y être attentive 😉
        Arf le doc la clope au bec, j’ai connu ça
        Rose

        Répondre
        1. Le Maitre de Frimousse

          La coureuse sud-africaine Zola Budd courait pieds nus même dans la savane !
          Elle courait derrière une autruche !
          http://www.courirpiedsnus.com/tag/the-running-clinic/
          Zola Budd n’avait pas un gramme de graisse !
          Ayant beaucoup discuté chaussures avec des coureurs, je pense que la solution sage pour qui n’est pas léger comme Zola c’est de courir avec des chaussures. Mais il est très très utile d’en changer souvent. C’est à dire de varier les amortis et les profils de semelle, tout comme varier les surfaces..
          J’ai rencontré Jean-Marc Bellocq, spécialiste des 100 km. Il courait avec des chaussures relativement lourdes mais très amorties.
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marc_Bellocq

          Répondre
  4. TICARAMEL2

    Cha…luts les copinoux, et bin FRIMOUSSE ce matin ta la langue bien pendu, et blalal…blabla comme mon pArrain des fois,Et bien mes amis chez moi il la fait une tempéte épouventable, moi sa ma occupé à regarder les branches bouger,sa fait passer un moment,,bonne journée carésses à vous deux bisous à tes Parents.

    Répondre
  5. jean-marc

    Bonjour, un commentaire sur ce blog, puisque Canalblog (que je préfère, je le trouve plus visuel) il veut pas marcher et il dit « maintenance ». C’est pas grave puisqu’on a des nouvelles quand même et qu’elles sont plutôt bonnes pour tous. Je viens de lire la réponse de ton maître sur la course, je suis toujours impressionné, chez moi courir est inconcevable et j’admire toujours ceux qui y parviennent et en font un loisir. Je peux marcher des heures (et plus) en montagne, « crapahuter » et en plus j’adore ça, mais courir chez moi relève de l’exploit imaginaire ! On a chacun nos fonctionnements et nos physiologies, je pense. Bravo à ta maîtresse si ça peut lui faire du bien, on l’encourage.
    On vous souhaite à tous une très bonne journée et de continuer à aller bien. Amicalement.

    Répondre
    1. Le Maitre de Frimousse

      Ce qui est curieux c’est que sur Canalblog les sites ne sont pas accessibles mais l’interface pour rédiger les articles l’est ! enfin, c’est pas grave.
      Je comparerai trois activités concurrentes mais semblables : le vélo, la marche, la course à pied.
      Quand on décide de sortir, le vélo n’est immédiatement disponible que pour peu de gens. Car où se trouve le vélo si on habite en immeuble, par exemple ? Il demande de l’entretien (pneus, freins, éclairage). Et à part les fanatiques bien équipés, bien entraînés et très compétents, impossible de sortir quand il pleut, quand il fait nuit ou qu’il gèle. Sans parler du danger ! [J’ai fait beaucoup de vélo à une certaine époque de ma vie (tous les « grands cols ») et j’y ai pris beaucoup de plaisir mais j’ai remplacé par la course à pied]
      On peut partir de chez soi en courant ou en marchant. Mais marcher en ville n’est pas super enthousiasmant – en courant on est beaucoup plus vite en dehors ou dans un parc sans prendre sa voiture. Quand il fait froid, si on a l’équipement ad hoc on n’a jamais froid. Pour la pluie, les 200 premiers mètres sont difficiles mais après pas de problèmes. C’est plutôt la grande chaleur, le problème ! Quand on court on n’emmène… rien. (Le téléphone portable maintenant est un progrès utile car il est aussi un appareil photographique !
      À pied, la pluie, le froid, c’est galère.J’admire les randonneurs qui parcourent les GR de la Vanoise ou des Écrins sous une pluie glaciale et dans la boue. Dommage que je ne puisse plus courir. Je te proposerais de venir te faire convertir !
      Très amicalement
      Bonne journée !

      Répondre
      1. jean-marc

        ça va être dur de me convertir. C’est vrai que j’ai la chance d’avoir la campagne accessible sans voiture, même en région toulousaine. Par contre, le vélo, j’en fais pas mal dans les Pyrénées et c’est à mi-chemin entre le sport et le moyen de locomotion.
        Je ne crois pas qu’il y ait de concurrence, je prends du plaisir à pied et en vélo, d’autres en courant, l’essentiel étant de se sentir bien ! Bonne journée,en attendant la marche, faut que je bosse un peu !

        Répondre
        1. Frimousse Auteur de l’article

          Il a de la chance, mon Maître, d’être à la retraite et de se promener dehors sous la pluie, par +3°, pour surveiller mon copain RouXy !
          Si tu savais comment mon Maître a été converti, tu ne dirais pas que c’est impossible….

          Répondre
          1. Jean-Marc

            Je te crois, la marche m’est venue de petit en transhumant à pied avec les vaches et les brebis sur plusieurs jours, alors, tout est possible ..
            Coquin de RouXy

            Répondre
            1. Frimousse Auteur de l’article

              « Il y a des virus, » qu’il dit, mon Maître. Il est content que ma Maîtresse ait cette maladie, la course. Tu vois, en ce moment même, 17h50, elle est en train de courir sur le bord du Lac à Annecy avec ses deux copines.Il commence à faire nuit mais le bord du Lac, pour revenir, est un peu éclairé. Est-ce qu’il pleut ? Mon Maître ne va quand même pas lui téléphoner pour lui demander ! elle a pris une grande serviette pour ne pas mouiller la voiture et prendre une douche en rentrant.
              J’en connais un, moi, Frimousse, qui aimerait bien être en train de se mouiller…
              Mais il est avec nous. Enfin… en bas. nous on est à l’étage sur le grand lit, tous les deux.

              Répondre
  6. Poupette

    Il y a des jours où on a envie de chasser et d’autres, non. C’est comme ça et ça ne veut pas dire que l’on couve quelque chose… Chez moi aussi, les oiseaux n’ont pas peur de moi parce que je ne les chasse pas.
    Bonne soirée

    Répondre
    1. frimousse

      Un de ces quatre va bien falloir que je croqueun moineau.
      Ou deux.
      C’est plein de… nutriments indispensables…
      Bonne soirée !

      Répondre
  7. marie-christine

    ah ben…moi on m’a dit le sport tue le sport…j’en ais fait beaucoup,surtout des sports de combat..résultat une prothèse de hanche et bientôt une deuxième..maintenant ..le sport c’est juste à la télé..en banlieue parisienne le froid arrive mais pas de neige

    Répondre
    1. Frimousse Auteur de l’article

      Mes Maîtres ont a un copain, jeune retraité, qui vient de se faire mettre une prothèse de hanche, et la deuxième ce sera pour dans quelques mois. Jamais fait de sport…
      « C’est un peu comme la blague de Coluche, » dit mon Maître, « tu bouffes tu crèves, tu bouffes pas tu crèves aussi. »
      5 cm de neige, ce matin.

      Répondre

Laisser un commentaire