De l’autre côté de la route

Moi, Frimousse, je passe mon temps à vous dire que RouXy veut aller à la route. Soit par le chemin qui descend devant chez nous, soit par les jardins derrière les maisons. Mais que diable veut-il faire là-bas ?

De l’autre côté de la route il y a un très espace où les génisses viennent paître en été. Et il y a aussi une maison avec des… chats.

Il y avait une très jolie minette toute blanche. Elle s’appelait Memphis. Elle trottait souvent sur le bord de la route, une souris ou un rat à la bouche, suivie d’un petit minet qui zigzaguait derrière elle. Elle était très prudente et restait toujours sur le bord de la route. Elle a disparu il y a trois ans environ. Mon Maître m’a expliqué qu’elle souffrait d’un genre de cancer au bout de ses oreilles. Y paraît que ça arrive souvent aux chats tout blancs.

Maintenant il y a deux chattes et un chaton. RouXy les voit depuis le balcon de chez Plume ! Il aimerait aller jouer avec eux, c’est sûr ! Elles s’appellent Mimi et Étoile – sur la photo Mimi est avec son chaton.

De l’autre côté de la route RouXy peut parfois voir Grindule, qui elle n’est pas très prudente…

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

À propos Frimousse

Moi, Frimousse, je cherchais une maison. J’avais essayé, sans succès, chez les voisins, alors je suis entré chez mes Maîtres et depuis je partage leur vie. Toujours en grande forme, dans le froid de l’hiver ou près du feu, à l’ombre des framboisiers en été… Mon comportement étrange, ma santé, leur a fait souci. Ils ont eu peur que ce soit grave. Ils espèrent que je partagerai encore de nombreuses années avec eux.

6 réflexions au sujet de « De l’autre côté de la route »

  1. Poupette

    Alors oui, je comprends pourquoi RouXy veut aller de l’autre côté de la route. Mais moi, les autres chats ne m’attirent pas. Au contraire, je les fuie ! Pour les chats blancs, c’est vrai qu’ils sont très fragiles des oreilles et même qu’en été, il faut leur mettre de l’écran total sur le bout des oreilles, à cause du soleil…

    Répondre
    1. Frimousse Auteur de l’article

      Mon copain RouXy, comme moi, Frimousse, d’ailleurs, n’aime pas les chats « venus d’ailleurs ». Il les chasse. Par contre ceux ou celles qui font partie de son petit monde… Comme Mimi et Étoile, et Plume, bien sûr. Quant à Grindule, c’est elle qui ne l’aime pas.

      Répondre
    1. Frimousse Auteur de l’article

      Si c’était la seule raison mais… c’est tellement mieux, de l’autre côté de la route !
      Et comme il n’a pas de collier comme moi, Frimousse, ni de grillage comme Pixie et Zorro, c’est mon Maître son ange gardien;
      Bonne journée !

      Répondre
  2. leschatsdumaquis

    Il y en a du monde félin dans cette campagne ; elle était toute jolie cette pauvre minette ; saleté de cancers… C’est comme les routes ça ne devrait pas exister
    Ronrons du chamedi soir
    Rose

    Répondre
    1. Frimousse

      Supprimons les routes. L’espace aux chats.
      T’as raison.

      Y’en a deux qu’on croit reconnaître. Qui sont les deux autres ?

      Frimousse, RouXy et... ?

      Répondre

Laisser un commentaire